dimanche 31 janvier 2016

Grisaille

Il pleut
Ciel gris, temps gris
Tout est gris
 Il pleut
Biches, bichettes, faons
Pelage mouillée
Passent
Repassent
Dans un sens
Dans un autre
Pour aller où ?






8000/6000 ISO  1/20-1/80 ème SEC  f: 5.6

jeudi 14 janvier 2016

Enfin !

Trente secondes après une biche en alerte qui traverse le chemin pour s'enfoncer dans la régénération, apparaît ce cerf qui prend son temps et passe à découvert devant mon affût. Enfin car depuis plusieurs sorties, je le voyais dans le secteur mais souvent  trop loin ou pas assez de lumière ou caché par la végétation, il était temps car l'appareil est déjà à 6400 ISO et juste après une nouvelle averse assombrit de nouveau la forêt.





 
 

jeudi 31 décembre 2015

Nouvelle année

MEILLEURS VOEUX 2016 ET BONNES OBSERVATIONS DANS LA NATURE A TOUS ET MERCI A CEUX QUI SUIVENT CE BLOG
EN ESPERANT AUSSI QUE LA FOLIE DE CERTAINS HOMMES S'ARRETE.



 
 
 
Perlimpinpin de Barbara
 
Pour qui, comment quand et pourquoi ?
Contre qui ? Comment ? Contre quoi ?
C'en est assez de vos violences.
D'où venez-vous ?
Où allez-vous ?
Qui êtes-vous ?
Qui priez-vous ?
Je vous prie de faire silence.
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
S'il faut absolument qu'on soit
Contre quelqu'un ou quelque chose,
Je suis pour le soleil couchant
En haut des collines désertes.
Je suis pour les forêts profondes,
Car un enfant qui pleure,
Qu'il soit de n'importe où,
Est un enfant qui pleure,
Car un enfant qui meurt
Au bout de vos fusils
Est un enfant qui meurt.
Que c'est abominable d'avoir à choisir
Entre deux innocences !
Que c'est abominable d'avoir pour ennemis
Les rires de l'enfance !
Pour qui, comment, quand et combien ?
Contre qui ? Comment et combien ?
À en perdre le goût de vivre,
Le goût de l'eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles !
Mais pour rien, mais pour presque rien,
Pour être avec vous et c'est bien !
Et pour une rose entr'ouverte,
Et pour une respiration,
Et pour un souffle d'abandon,
Et pour ce jardin qui frissonne !
Rien avoir, mais passionnément,
Ne rien se dire éperdument,
Mais tout donner avec ivresse
Et riche de dépossession,
N'avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne pas parler de poésie,
Ne pas parler de poésie
En écrasant les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d'une cour au murs gris
Où l'aube n'a jamais sa chance.
Contre qui, comment, contre quoi ?
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
Pour retrouver le goût de vivre,
Le goût de l'eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles.
Contre personne et contre rien,
Contre personne et contre rien,
Mais pour toutes les fleurs ouvertes,
Mais pour une respiration,
Mais pour un souffle d'abandon
Et pour ce jardin qui frissonne !
Et vivre passionnément,
Et ne se battre seulement
Qu'avec les feux de la tendresse
Et, riche de dépossession,
N'avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne plus parler de poésie,
Ne plus parler de poésie
Mais laisser vivre les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d'une cour aux murs gris
Où l'aube aurait enfin sa chance,
Vivre,
Vivre
Avec tendresse,
Vivre
Et donner
Avec ivresse !       

samedi 26 décembre 2015

Je te vois !

Alors que j'étais tourné vers la partie plus lumineuse de la parcelle, je me sentis observé et c'est avec beaucoup de difficulté que je me suis tourné pour voir ce jeune cerf planté sur le chemin entre deux régénérations. Depuis combien de temps était-il là ? Je ne sais pas mais le tête à tête dura encore quelques minutes avec une luminosité très très faible.

jeudi 24 décembre 2015

Noël




L'hiver est difficile pour les animaux comme ces bouquetins à l'Alpe du Lauzet dans le massif des Cerces qui cherchent leur nourriture sur les crêtes où il y a moins de neige..

dimanche 13 décembre 2015

A la recherche du calme !

Les cerfs dérangés par les battues circulent en plein jour pour regagner les heures suivantes leur zone de repos lorsque le calme est revenu comme ces trois cerfs qui ne s'attardent pas lorsqu'ils sont  à découvert. Malgré l'heure les ISO sont supérieurs à 2000, à cause du temps maussade.

 



mardi 3 novembre 2015

Combat de Novembre

Les cerfs sont encore parfois très excités et ne tolèrent pas la présence proche d'un congénère  et ils le font savoir. Alors qu'un cerf est sorti  sur la clairière, peu de temps après un jeune cerf le suit et engage immédiatement une confrontation avec son aîné. Les bois s'entrechoquent bruyamment et pendant dix minutes le combat est acharné. le plus jeune sera une dernière fois repoussé et il décidera de partir. Difficile de saisir cette scène car il faut pousser les ISO à 4000 puis 6400 pour avoir des vitesses passables (1/100 sec à 1/80 sec)
Un peu plus tard une biche et son faon traverseront la clairière puis un autre cerf  suivra s'arrêtant devant moi pour me permettre une photo à 1/4 sec à 6400 ISO

 









--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A voir jusqu'au 11 Novembre

Exposition Photo Nature La Bouille 2015
Cette année l'invité d'Honneur pour cette exposition PHOTO NATURE est Bertrand LEVASSEUR

Avec les photographes :
Pierre AGNERAY, Jacques AUGER, Patrick BLANFUNE, Serge BREARD, Marc COLLIN, Bruno GAVOUYERE, Philippe MOYSAN, Michèle PETER et Jean Jacques THOMAS

Avec les dessins de Nathalie ROUSSE