mardi 7 juin 2016

Juin qui sourit

Juin qui sourit, malgré les averses
Au seuil de cette nuit printanière
L'herbe abonde sur la clairière
Baigné par la quiétude de la forêt  
Le roi broute, l'oreille au guet
Fier de son nouveau trophée
Soucieux de ses velours fragiles





samedi 4 juin 2016

Traversée de la prairie

- Bon tu me suis, à cette heure on ne traîne pas en milieu découvert, allez on y va !
- Eh pas si vite avec mes petites pattes, je trébuche dans les herbes, je fais une pause, je ne te vois plus, attends moi !

 
 






 

dimanche 29 mai 2016

1,2, et 3

Bon voyons, il n'y a personne au restaurant pour l'instant, le temps est orageux et lourd ce soir, je vais aller vers le milieu de la prairie.
Du bruit, un confrère, je vais aller le saluer. Bonjour cousin.
Un autre invité à la grande table qui arrive.
Il se fait tard et notre dernier compagnon est parti où? rien à droite, rien à gauche, nous faisons un peu Amphisbène, le serpent à deux têtes.

Photographies prises de 5000 ISO au début et terminées à 6400 ISO et 1/30 ème. Départ très tard de la clairière car les deux derniers cerfs  sont restés bien après la tombée de la nuit.








 






  
 
 



















jeudi 26 mai 2016

Cohabitation

Ce soir la prairie est déjà occupée par un jeune cerf, une biche et une bichette. Après leur départ plus tard une biche accompagnée d'un daguet aux longues dagues en velours viendront se restaurer, un cerf arrive accompagné de marcassins qui sont seuls sans laies. A priori la compagnie des marcassins ne le gène pas, par contre il intimide plusieurs fois  le daguet qui finira par partir suivi de la biche. Le cerf partira à la tombée de la nuit toujours suivi de sa petite troupe de marcassins !


 

 





 


 
 
 
 
 


 













mardi 24 mai 2016

A tous les âges !


Les sangliers sont très présents en forêt de Roumare, à chaque sortie une rencontre avec la bête noire est très fréquente comme avec ces marcassins, cette laie ou ce solitaire.








mardi 17 mai 2016

Sur une allée acte II

Une autre allée avec du passage mais en fin de soirée. Le but de ces cervidés est d'aller au gagnage après avoir passé la journée dans les parcelles en régénération.




Sur une allée acte I

Sur cette allée, les cervidés sont souvent présents mais ils traversent rapidement au petit matin en revenant du gagnage sur les prairies et clairières pour remiser dans les régénérations où ils trouveront de la nourriture dans la journée à l'abri des regards comme cette biche au ventre encore bien rond et ces deux jeunots dont un avec une dague plus courte.